Interview with classical guitar luthiers: Gérard Audirac (France)

I’m delighted to have Gérard Audirac from France.

Note: Please use translation tools such as: Google Translate or Bing Translator.

 

Q1. Could you please tell us a little about your luthiery and its history?

Lorsque je me suis installé, officiellement déclaré à la Chambre des Métiers, je n'avais jamais fabriqué une guitare entière de ma vie.
J'étais jeune et innocent et croyais que cette activité était un métier dont j'ignorais tout, je croyais qu'il y avait un savoir, étant donné la réputation de certains luthiers et les prix qui se pratiquaient.
J'ai commencé par fabriquer des guitares d'études en autodidacte, cela pendant 20 ans.
Au bout de tout ce temps, j'ai constaté que cette activité n'était pas un métier constitué (je suis un lent). Pourquoi? A la base, cette activité ne repose sur aucun savoir c'est à dire qu'elle ne s'appuie sur aucune donnée scientifique (acoustique, mécanique, etc.) la procédure de mise en oeuvre est propre à chacun et chacun invente sa méthode et, enfin, il n'y a pas d'enseignement digne de ce nom.
De plus, j'ai pu constater dans le temps que le taux de réussite parmi les plus réputés et les plus habiles ne dépassait pas 40%, constat incroyablement vertigineux.
C'est à ce moment de ma vie que j'ai commencé à faire de la recherche acoustique, car j'ai ressenti un besoin viscéral de comprendre ce que je faisais et de respecter ma clientèle en ne proposant pas n'importe quoi aux guitaristes avec des résultats aléatoires.
Bien m'en a pris, m'orienter dans la recherche m'a permis, au mois de mai de cette année, d'aboutir 18 ans de recherche en acoustique et en parallèle 6 ans de mise au point avec les matériaux composites.
Voilà pour l'histoire...

 

Q2. Please describe your idea of a good sounding guitar, and what you do to achieve it?

Ce que je fais est issu de mes recherches et de mes découvertes.
J'ai fondamentalement remis en cause la conception traditionnelle de la guitare car elle comporte une multitude d'erreurs qui l'handicape.
Le chevalet n'est jamais centré sur la partie vibrante de la table d'harmonie cela la déséquilibre et limite ses performances ;  pour pallier cet inconvénient, il faut mettre la bouche ailleurs et remonter la traverse qui se trouvait sous la bouche de telle sorte que le chevalet soit au milieu de la distance entre la traverse et le tasseau du joint des éclisses.
La table subit une déformation naturelle du fait de la tension des cordes sur le chevalet qui exerce lui même un levier sur la table, cet inconvénient peut être résolu facilement : il suffit de débiter 3 barres d'éventails dans le sens opposé de la déformation naturelle de la table, ces barres seront collées sous pression et la table sera ainsi précontrainte ;  non seulement on supprimera cette déformation et l'on aura un 
meilleur équilibre, mais l'on créera de plus une réserve d'énergie phénoménale.
Parlons de  la taille de la bouche, toujours trop petite dans la facture traditionnelle: lorsque, pendant la vibration, la table descend, elle compresse l'air à l'intérieur du coffre; cette compression crée une force qui s'oppose au mouvement de la table: la conséquence est une perte de volume et un freinage du sustain... pour ma part je fais 2 bouches, une qui sert de pan-coupé et une autre qui sert de retour très agréable pour le guitariste.

 

Q3. Please tell us about your idea of improving playability, and what you do to achieve it?

Je pense que, pou rune bonne partie, les réponses sont contenues dans Q2.

 

Q4. Please tell us your opinion about the traditional finishing method (French polish) and new methods (lacquer, catalysed finishing, etc).

Les querelles d'écoles à propos des vernis sont nulles et non avenues, c'est un faux débat sans intérêt, je vernis au pistolet avec air comprimé et ça marche très bien.

 

Q5. Please tell us your opinion regarding shorter-scale guitars such as 640, 628 and 615mm in terms of playability, design, sound quality and volume. Is there an increasing need to cater to smaller-handed or female players?

J''ai travaillé avec recherche et mise au point pendant 2 ans sur un diapason de 630 les résultats sont très décevants car on a beaucoup de pertes acoustiques et la guitare a tendance à friser facilement, du fait des cordes sous tendues. Aucun intérêt.

 

Q6. Many readers say they end up being very confused after trying many guitars. Could you give us some advice on how to examine the guitars' sound quality and playability at a shop or luthier, from the guitar-maker's point of view?

Un magasin est le pire endroit pour essayer une guitare souvent à cause des autres guitares exposées dans ce magasin dont les cordes entrent en résonance sympathique. Je comprends la confusion d'un certain nombre de guitaristes lors d'essais de guitares, beaucoup font n'importe quoi.
Les meilleures conditions sont les suivantes...
IL n'y a d'essai que comparatif, essayer une guitare dans l'absolu n'a aucun sens, dans ce cas on aime ou on n'aime pas, c'est une question de goût.
Il vaut mieux être deux : un qui joue, l'autre qui écoute et inverser les rôles.
Jouer des phrases très courtes et comparer entre instruments, beaucoup de guitaristes jouent trop longtemps et ne peuvent mémoriser tout ce qu'ils jouent, d'où un épuisement et une confusion.
Mettre en évidence les caractéristiques du son, puissance,durée de tenue des notes, percussion, richesse harmonique, équilibre grave/aigu, justesse.

 

Q7. Do you offer any 'after-sales' service to customers - particularly customers who are nervous about making a substantial investment?

Je n'ai jamais pris mes clients en otage, mes guitares sont garanties à vie sauf accident bien sûr.

 

Q8. How does the increasing rarity of some woods, rosewood for example, impact on your methods, and the quality of the end product?

J'ai, au cours de ma carrière (plus de 4000 guitares fabriquées,) essayé tous les bois possibles. Après tous ces essais je me suis arrêté sur des essences qui ont fait la preuve de leur fiabilité et leur efficacité.
Palissandre des Indes pour le fond et les éclisses, touche en ébène, manche en cédro du Honduras, table en cèdre, épicéa, composite.
La soi-disant raréfaction des bois exotiques est une manipulation des fournisseurs pour justifier l'augmentation des prix.

 

Q9. How do you see the future of this beautiful tradition in the 21st century?

Désolé de vous décevoir mais je ne vois pas de tradition dans cette histoire? 
La guitare (moderne) est née vers 1880 avec Antonio Thorez qui lui a donné les dimensions actuelles, mais rien de plus.
Depuis, chacun reproduit comme il peut un objet nommé guitare qui doit correspondre symboliquement à l'image mentale que chacun s'en fait, surtout qu'il n'y a aucun savoir transmis puisque globalement nous sommes tous des autodidactes.
Pour ce qui est de l'avenir du métier de luthier, je ne présage rien de bon, il y a trop d'offres par rapport à la réalité de la demande et puis j'ai croisé toute ma vie et encore maintenant lors de salons et d'exposition trop d'escrocs et de gens incompétents, il n'y a pas de fraternité entre luthiers il n'y a que des ennemis.